Rate this post

Laos est une destination pas comme les autres et mérite vraiment le détour au moins une fois dans sa vie. En effet, cette destination regorge d’innombrables attractions touristiques : ses paysages pittoresques, la gentillesse légendaires de sa population, sa nature luxuriante, etc… Laos se visite pour ses nombreux sites touristiques. Parmi ces derniers, on retiendra la Plaine de Jarres. La plaine se trouve sur le plateau du Trân-Ninh dans la province de Xieng Khouang. La région est renommée mondialement pour ses paysages hors du commun constitués de groupes de grandes jarres en pierre, énigmatique. Depuis, ces dernières sont l’objet de bien des légendes et attirent un bon nombre de touristes chaque année.

Selon la légende, les jarres (urnes) seraient l’oeuvre de géants, ancêtres des Khmu. Sachez que le site a été découvert dans les années 1930 par Madeleine Colani (une archéologue française). Toutefois, la guerre ont empêché la poursuite des fouilles autour de la plaine des jarres jusqu’en 1994.

Les Jarres auraient servi aux géants des ancêtres Khmu, de verres pour boire l’alcool de riz. Les géants les emportaient sous le bras dans leurs expéditions de guerre ou de chasse autour de la plaine. Toujours d’après la légende, les pierres en forme de calottes étaient les tabourets de ces géants.
Dernièrement, d’après de récentes recherches sur les sites, les urnes seraient des jarres funéraires. Aujourd’hui, de nombreuses questions taraudent l’esprit des archéologues. A quoi seraient ces pots ou urnes géants d’antan ? Urnes funéraires ou récipient pour recueillir de l’eau ou bien pour le stockage de nourriture? Sans la vérité ultime, personne ne sait réellement quoi penser ou croire de ce mystérieux site.

A la découverte de la plaine des Jarres

Il convient de noter que la plaine des jarres au Laos est considérée comme vieille de 2 000 ans et l’un des principaux sites archéologiques d’Asie du Sud-Est. Notez que les jarres ont été sculptés à la fois de granit et de grès dans des tailles différentes. Parmi les nombreux sites, les trois les plus célèbres à visiter sont le site 1,2 et 3.
Notez que le site 1 est d’environ 15 kilomètres au sud-ouest de Phonsavan et compte plus de 300 pots. Phonsavanest la principale ville de la province de Xieng Khouang, dans le nord du pays.
Le site 2 est d’environ 25 kilomètres au sud de Phonsavan, abritant à peu près 90 pots sur deux collines. Quant au site 3, il couvre 35 kilomètres au sud-est de Phonsavan, et compte environ 150 pots.

Bon à savoir

Prudence est de mise lorsqu’on visite les sites car sachez que pendant la guerre du Vietnam, beaucoup de jarres ont été bombardées par les américains. Et aujourd’hui, il y a encore une multitude de munitions non explosées autour du site. Cependant, sachez que les sites 1,2 et 3 sont à l’abri des munitions non explosées ou des UXO.
Les sites 2 et 3 offre des vues panoramiques sur les villages environnants

Comment rejoindre la Plaine des Jarres?

Depuis la ville de Vientiane, Vang Vieng ou Luang Prabang, on peut prendre un avion ou en bus. Pour rejoindre la plaine en avion, l’aéroport le plus proche est à Phonsavan (Aéroport de Xieng Khouang).

En bus, le trajet dureenviron 10 heures depuis Vientiane. Cependant, le voyage est assez dur à supporter pour les touristes qui s’y aventurent. Depuis Vang Vieng, il prend moins de 7 heures, moins fatiguant. Pour rejoindre Phonsavan depuis Luang Prabang, le trajet prend environ 8 heures. Sinon, il est également possible de louer un minivan depuis la ville de Vientiane ou Luang Prabang… pour plus de liberté et voyager à son rythme.

Facebook Comments

comments